Haïti – Sécurité : Violents affrontements à la frontière

Published On January 3, 2015 | By Radio Comedy | Comedy News

Vendredi, dans le cadre des opérations que mène la Marine dominicaine contre la pêche illégale et le braconnage dans les eaux territoriales dominicaines par des pêcheurs haïtiens, plusieurs bateaux de pêches haïtiens ont été saisis et 4 pêcheurs ont été arrêtés dans la zone de Perdernales. Une opération qui a conduit à un violent affrontement dans cette zone frontalière, entre la population haïtienne et le CESFRONT (Cuerpo Especializado de Seguridad Fronteriza Terrestre), empêchant la tenue du marché binational, qui se tient chaque lundi et vendredi.

Les haïtiens qui accusaient les dominicains d’avoir détruit leurs bateaux ont manifesté devant le consulat dominicain dans la ville d’Anse-à-Pitre, jetant des pierres et brulant des pneus, empêchant 6 employés du Consulat de sortir, réclamant la libération immédiate des 4 pêcheurs. Durant l’émeute, les haïtiens ont pris en otage pendant quelques heures 3 militaires dominicains et 2 civils : Erickson Hernandez et Wilson Pérez. Les manifestants en Haïti, ont bloqué la route de leur côté en représailles, arrêtant la circulation des ressortissants dominicains et tous les véhicules dans la zone.

Un groupe de manifestants a affronté les membres du CESFRONT et la population dominicaine à coup de pierre. La Police Nationale d’Haïti (PNH) conjointement avec le CESFRONT sont intervenu pour rétablir le calme non sans difficultés… Plusieurs coups de feu ont été rapporté par des témoins. Le Général Carlos Aguirre du CESFRONT a confirmé les incidents et précisé qu’il n’y avait eu aucun rapport de blessures.

Les autorités policières des deux pays ont négocié pour trouver une issue au conflit. Les 4 pêcheurs haïtiens arrêtés ont été finalement remis entre les mains de la PNH. Les otages ont été libérés par les manifestants et les 6 employés du Consulats otages, sous la protection de la PNH, ont pu retourner en toute sécurité en République Dominicaine.

Suite à cet incident, le CESFRONT et l’armée dominicaine ont renforcé la sécurité dans la zone frontalière pour éviter de nouveaux affrontements.

Like this Article? Share it!

About The Author

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

code

Protected by WP Anti Spam